Loading posts...
  • Pauline Lisowski

    De ses paysages vides se révèle une étendue dense. Viviane Zenner met en lumière des terrains agricoles, qui renferment des traces d’un passé : Une nature cultivée, uniforme renvoie aux nombreux événements qui ont marqué ces lieux. Ses séries De ces matins-là présentent un espace-temps entre jour et nuit. Ses parcours, à des heures impossibles,…
  • Jérémy Liron

    Le prêtre dans le ciel délimite un espace, une découpe pareille à une fenêtre où les auspices lisent les augures, bons ou mauvais. Retourné en terre, le rectangle définit le lieu du temple, le lieu symbolique de la césure. Le prêtre dans le ciel délimite un espace, une découpe pareille à une fenêtre où les…
  • Jean-Jacques Aillagon

    Votre manière de vous abstraire du sujet sans le nier est extrêmement pertinente. Jean-Jacques Aillagon
  • Richard Bance

    Haute tension, façade d’un paysage L’artiste a su apporter à ses prises de vues une juxtaposition paradoxale de lignes et de signes . Une harmonie visuelle permet ainsi à l’image photographique de se déplier et de se déployer . La rencontre entre les orthogonales de l’architecture et les courbes des paysages, l’attention soutenue aux effets…
  • Eric De Chassey

    Visages de contemplation, Carmel 1996. Née en 1960, Viviane Zenner est photographe. Diplômée de l’Ecole des Beaux- Arts de Metz, elle a réalisé plusieurs séries qui prennent pour thème les limites de la représentation et posent la question des degrés d’absence qu’il faut lui donner (« toute apparition s’accompagne d’une disparition ») dit l’artiste. La série « Visages de…
  • François Coadou

    Que vois-je de cette fenêtre sinon des chapeaux et des manteaux ? Cela s’appelle « Corps secret », mais, à vrai dire, de corps, on n’en voit pas. Ce sont plutôt des fragments. Certaines fois identifiables : ici un pied ; là un avant-bras, que prolongent, lorsqu’on laisse remonter le regard, un coude, un bras, le début d’une épaule voire,…
  • Alain Coulange

    Voyage au-dessus des mondes Les photographies de Viviane Zenner se situent dans une relation précise, précisément définie, à l’espace. Il ne s’agit pas de n’importe quelle relation, ni de n’importe quel espace. La situation que ces images occupent par rapport à l’espace s’établit selon un « dispositif d’exploration ». Cette disposition s’incarne dans « une…
  • Alain Coulange, english version

    A Journey over intertwined Worlds Viviane Zenner’s photographs are related to space in an unambiguous way. It is not any kind of relation or space. The relation between these photographs and space is created through an “exploration approach”, which is noticeable in the “figuration of space”. Hence, it is not real space that is being…
  • Julie Crenn

    Ce qui déborde et se soustrait Dans la salle informatique d’une école d’ingénieurs, l’œil de Viviane Zenner a capturé des regards l’espace d’une journée. L’objectif a saisi des visages, des postures, des mains. La lumière des écrans envahit les modèles. Les regards sont errants, insondables. L’écran brûle la surface des visage. Le temps les consume.…
  • Sebastien Ecorce

    "De l’ordre du toucher et de la caresse (plus que du voir). La question est de repérer comment le travail sur la couleur, sur le Signe, sur la ligne ou la surface relève à la fois d'une platitude de l’Image glacée ou de l’Image picturale qui nous donne à éprouver la sensation proche d’une caresse."…